Des coffrets de qualité disponibles en toutes librairies







Serge Grandais, Russie, pélerin Lettres de guerre (1914-1919)







Réservez dès maintenant

— par courrier postal
en imprimant le bon de réservation ici

— en réservant en ligne ici



Un moine dans les tranchées
François Josaphat Moreau

Transcription, annotation
et présentation par Armelle Dutruc

Préface du général Elrick Irastorza
président de la Mission du centenaire
de la Première Guerre mondiale

Préface de Xavier Boniface
professeur d’histoire contemporaine
à l’université de Picardie Jules Verne
ISBN 9782364523562
format 160 x 240  530 pages
prix public TTC  28 €
Le texte
Suite au décret du 1er août 1914 relatif à la mobilisation générale, de nombreux religieux contraints à l’exil par la loi du 1er juillet 1901 reviennent de l’étranger pour défendre leur patrie. Vingt-six moines de la communauté de Saint-Martin de Ligugé réfugiée à Chevetogne en Belgique sont mobilisés. L’un d’entre eux – dom Josaphat Moreau – arrive à Tours le 4 août 1914. Il est incorporé au 66e régiment d’infanterie comme soldat de deuxième classe, avant d’assurer les fonctions d’aumônier militaire et de brancardier. Ce n’est que le 4 novembre 1923 qu’il retrouvera sa communauté monastique revenue d’exil à Ligugé.
Les lettres que le père Moreau adressa à sa mère entre le 30 juillet 1914 et le 17 août 1919 constituent un témoignage archivistique précieux, tant sur les conditions de vie journalière au front, que sur le déroulement de la guerre elle-même avec ses moments d’horreur, de lassitude et de découragement. Elles informent également sur le statut et le ministère des aumôniers militaires qui oeuvrèrent au service de tous les hommes mobilisés pour la défense de la nation, au péril même de leur vie.
Toujours là où les soldats souffraient dans leur chair et désespéraient parfois dans leur âme, prodiguant secours et consolation au coeur même du danger, le père Moreau n’aura jamais ménagé sa peine au service de ses frères d’armes.

L' auteur
Juriste et historienne de formation, Armelle Dutruc est actuellement chargée d’études documentaires aux Archives départementales des Deux-Sèvres. Outre ses travaux historiques et archivistiques, elle se consacre à l’étude de diverses figures spirituelles. On lui doit en particulier deux ouvrages sur la correspondance d’Henri Le Saux avec sa soeur Marie-Thérèse, publiés en 2018.

retrouvez-nous sur notre site