Direkt zum Inhalt

epub


  • LES DÉFIS DU QUOTIDIEN

    L’incarnation concerne chaque croyant, personnellement et communautairement. La vie spirituelle dans le Christ ne se juxtapose pas à l’expérience humaine ressentie dans la chair. La première habite l’autre, l’oriente, lui imprime un sens, une finalité. Dormir, manger ou s’habiller ne constituent pas un « à côté » qu’il faudrait inévitablement subir.
    La foi s’incarne là où sont vécues les humbles nécessités de tous les jours. Les besoins du corps sont honorés. Un sommeil suffisant s’impose comme une nécessité première. Saint Benoît s’en préoccupe dans le prolongement direct de ses réflexions sur la prière. Il explique à quelles conditions chacun est appelé à se situer en enfant de Dieu par rapport aux biens matériels et à la propriété. Il se soucie du régime alimentaire. Pour lui, l’inévitable rapport aux réalités de ce monde ne doit être ni fui ni écarté comme une nuisance, mais assumé au profit de la liberté et de l’amour.

    Aktionspreis: 5,90 € Normalpreis : 8,90 €
  • LES HÔTES ILLUSTRES DE SOLESMES

    « Capitale » internationale de l'ordre bénédictin, l'abbaye de Solesmes attire tout naturellement des visiteurs du monde entier, croyants ou non. L'aspect touristique n'est pas, non plus, à négliger. Le bâtiment ne laisse personne indifférent et le cadre, dans une verdoyante vallée arrosée par la Sarthe, est une pure merveille.
    Dans ces conditions, il est tout à fait naturel d'y croiser régulièrement des personnalités de tous bords, présentes par pure curiosité, portées par une foi intense, voire déchirante, ou réellement à la recherche d'une certaine forme d'apaisement, presque thérapeutique.
    Leur passage a souvent été un véritable événement dans leur existence, exceptionnel au point d'être relevé par leurs biographes.
    Y sont passées des célébrités aussi diverses que Nougaro ou Gary Cooper, Picasso ou Albert Camus, Pompidou ou Chirac, Debussy ou Poulenc, l'impératrice d'Autriche Zita ou Anne-Aymone Giscard d'Estaing, Mauriac ou Littré, sans parler des papes Urbain II ou Jean XXIII...
    Ce livre porte un regard totalement différent sur ce haut lieu de la chrétienté, au-delà de la traditionnelle spiritualité, un regard profondément humain, où la psychologie joue un rôle parfois puissant.

    Aktionspreis: 9,90 € Normalpreis : 14,00 €
  • OBÉIR, UNE SAGESSE ?

    Saint Paul oppose radicalement deux sagesses : celle du monde que Dieu a frappée de folie et celle de Dieu qui est folie pour les hommes (1 Co 2,17ss). L’obéissance chrétienne relève de cette folie – sagesse de Dieu. OEuvre de son Esprit, elle ouvre à un surcroît d’intelligence et de liberté. Loin de porter atteinte à la dignité ou à l’autonomie humaines, elle les affermit, les enracine et les fonde dans l’amour qui est Dieu, l’« amour fou », capable de se donner jusqu’à la fin et de maîtriser le monde par la force de l’humilité. Obéir, c’est incarner la sagesse de l’amour. Hors de cette perspective, l’obéissance chrétienne n’existe pas. Le plus humble geste humain d’arrachement à soi et de don à l’autre communie à la sagesse divine qui gouverne le monde.

    Aktionspreis: 5,90 € Normalpreis : 8,00 €
  • POLYCARPE DE SMYRNE Imitateur du Christ

    Polycarpe devient évêque de Smyrne au début du 2e siècle. Dans sa jeunesse, il a connu plusieurs personnes qui ont vu de leurs yeux le Seigneur Jésus. C’est un homme influent dans l’Église d’Asie mineure, la Turquie actuelle. Nous avons deux lettres de lui écrites aux chrétiens de la ville de Philippes en Macédoine. Polycarpe a vécu très âgé. Il a été arrêté sans doute entre les années 161 et 166 pendant une persécution contre les chrétiens. Devant le gouverneur, il a rendu témoignage au Christ et il a donné sa vie pour lui. Les chrétiens de Smyrne ont écrit le récit de son martyre pour les autres communautés de la région.

    Retrouvez les autres titres :
    Vie d'Antoine d'Athanase d'Alexandrie
    J'ai soif de toi d'Augustin d'Hippone
    Le Notre Père de Cyprien de Carthage

    5,90 €
  • POUR VOTRE SALUT ÉTERNEL

    Ce quatrième et dernier tome de la Correspondance de Pierre le Vénérable regroupe une trentaine de lettres adressées à des destinataires aussi divers que de grands souverains de la chrétienté, sa propre famille, quelques ecclésiastiques, dont un moine hérétique et un schismatique (!), et même à son médecin pour une consultation par courrier. Outre l’intérêt historique de ces textes jamais encore traduits, c’est l’attachante personnalité du neuvième Abbé de Cluny qui se dessine au fil des pages. À neuf siècles de distance, ce grand moine pourrait bien nous inspirer une vision différente des événements grands et petits qui traversent nos vies. Car, ce que nous livre cette correspondance, c’est avant tout un témoignage de foi et d’attachement au Christ. Fasciné par le mystère de Dieu, Pierre le Vénérable sait poursuivre sa recherche au quotidien dans une passion pour l’humanité, à la lumière de l’Incarnation.

    Aktionspreis: 9,90 € Normalpreis : 14,00 €
  • PREMIERS MARTYRS D'AFRIQUE

    Ce livre contient l'histoire des premiers martyrs d'Afrique, des hommes et des femmes qui vivaient au deuxième et au troisième siècles après Jésus Christ, en Afrique du Nord. Certains nous sont familiers, ainsi les deux jeunes femmes : l’aristocrate Perpétue et l’esclave Félicité, se donnant la main dans le cirque où elles vont être tuées. Il y a aussi Cyprien, le célèbre évêque de Carthage.
    Les récits sont des textes très simples. Parfois, il s’agit seulement du procès-verbal des interrogatoires par le juge. Parfois, ceux qui assistaient au martyre, ont ajouté des précisions au récit du procès et leurs propres réflexions. On a ajouté trois lettres : une de Tertullien pour réconforter des chrétiens arrêtés ; deux de Cyprien : alors qu’il est lui-même en exil, il écrit aux condamnés les encourageant à rester fidèles.
    Aujourd'hui comme hier, sur tous les continents, il y a encore des martyrs, connus ou inconnus ; ils luttent pour la justice, la paix et la liberté. Aujourd'hui comme hier, les forces du mal restent puissantes. Aujourd’hui comme hier, les martyrs sont des ‘témoins’ (c’est ce que signifie le mot grec qui a donné ‘martyr’), témoins que l’amour est plus fort que la haine, que le mal ne peut être vaincu que par le pardon.

    5,90 €
  • QUI QUE TU SOIS

    Le préambule de ce commentaire de la Règle dit bien l’intuition de départ : redonner élan à ceux et celles qui, vivant dans le monde ont été, un jour, saisis, séduits, appelés à vivre éclairés par la Règle de saint Benoît. Un jour, la Règle leur a parlé, pour orienter leur quête de bonheur, leur quête de Dieu. Mais, comment vivre au jour le jour de ce dynamisme sans le perdre, sans le figer, voire le fossiliser, pour qu’il soit réellement chemin vers le Père et vers les frères ? La rédaction a duré trois années, pour parcourir au rythme de l’année liturgique les 73 chapitres de la Règle. Trois années de rencontres hebdomadaires, par mail avec des oblats, des laïcs, des amis. Trois années de persévérance, d’approfondissement, d’insistance pour forger une certitude : Dieu est présent et parle au cœur à tout instant, en tout lieu, et désire le bonheur de chacun. Comment se rendre présent et comment découvrir la Présence de Dieu au cœur du quotidien, à l’école de l’Évangile, éclairé par la Règle ? Par un exercice personnel, au jour le jour, du croisement de la vie, de la Parole faite chair et de l’art de vivre au quotidien que propose la Règle, exercice aidé par un questionnement né de l’accompagnement de personnes avides de répondre à l’amour fou de Dieu ! Une passion commune, celle de chercher Dieu par un art de vivre qui donne le goût de Dieu et le goût des autres ! Cette passion dure. Peut-être que ce questionnement pourra susciter chez le lecteur d’aujourd’hui, un surcroît de recherche et de bonheur, à condition d’entrer par la porte étroite : adapter l’exercice du croisement de sa vie, de la Parole, de la Règle commentée, sans oublier le fil rouge, l’année liturgique.

    Aktionspreis: 9,90 € Normalpreis : 16,00 €
  • RÈGLE Saint Augustin

    À la fin du IVe siècle, en Afrique du Nord, Augustin d'Hippone fonde trois communautés d'hommes. Il soutient et conseille des communautés de femmes. Quand il devient évêque, il écrit pour ses frères moines, sans doute en 397, une Règle: il veut montrer comment vivre dans une communauté. Ce qu'il demande avant tout, c'est de vivre ensemble comme des frères, d'avoir "une seule âme et un seul coeur", de tout partager, comme les Apôtres et les premiers chrétiens. Cette Règle, écrite pour le monastère d'Hippone, est encore aujourd'hui la Règle de vie de beaucoup de religieux et de religieuses.

    5,90 €