Aller au contenu

L’HÉRITAGE MONASTIQUE — La perfection de la vie monastique - La règle érémitique - Le voyage en France

Réf.: SLPl465

Saint Pierre Damien — Traduction et présentation frère Christophe Vuillaume osb

Disponibilité: Disponible Hors stock
Prix promo 20,00 € Prix normal 20,00 €

Saint Pierre Damien, originaire de Ravenne, ermite et cardinal (10071072), reste peu connu, y compris dans le monde monastique. Il est vrai qu’en dépit des ouvrages de Dom Jean Leclercq, du P. Louis-Albert Lassus ou de M. André Cantin, la plupart de ses écrits n’ont pas été traduits en français. Circule aussi la regrettable caricature d’un ermite extrêmement austère, inconditionnel du jeûne et du silence. En réalité, ce moine fut très vite associé à la réforme entreprise par le pape Grégoire VI et ses successeurs, dont il devint le conseiller et s’attaqua dans ce cadre à deux plaies qui ruinaient alors l’Église : la simonie (ce trafic des biens spirituels, de charges ou de biens ecclésiastiques) et les écarts de conduite d’une part du clergé. Mais en réalité, dès lors qu’il entre directement en lien avec lui, le lecteur s’aperçoit qu’au-delà de ces traits un peu forcés qu’a retenus la mémoire collective, la personnalité de Pierre Damien est d’une attachante richesse, un homme de passion qui a appris à chercher l’Absolu dans la patience et la lutte quotidienne. C’est ainsi qu’il est entré dans le mystère de la croix du Christ. Cet homme qui voulait se cacher dans un désert de l’Ombrie, devait accomplir une des vocations les plus exceptionnelles de l’Église médiévale en devenant cardinal légat, l’un des personnages les plus influents du XIe siècle chrétien. Ce volume et les suivants voudraient s’en tenir à l’héritage monastique de saint Pierre Damien, en particulier ses lettres et opuscules adressés à des communautés ou à des moines et ermites. Ce premier volume présente deux grands textes : La perfection de la vie monastique et la Règle érémitique (ou Lettre à Frère Étienne), suivis de quelques lettres et documents qui accompagnent le récit, composé par son compagnon de route, de son voyage en France en 1063.