Aller au contenu

Livres


  • CONTES DE NOËL DE PROVENCE

    Lorsque Alphonse Daudet, « monté » à Paris où il tente de percer dans le monde des lettres, rencontre Frédéric Mistral, c'est le début d'une amitié qui durera quarante ans ; en témoigne une abondante correspondance.
    Paul Arène, autre fils de Provence parti à l'assaut de la capitale, journaliste, écrivain, collabore activement avec Daudet, notamment dans la rédaction des Lettres de mon moulin ; un travail si commun que l'on attribue certains de ces textes dans leur entièreté à Paul Arène.
    Amis, collaborateurs et poètes, le chemin de ces trois écrivains hors pair ne pouvaient que se croiser tout au long de leur vie et de leur oeuvre. Alphonse Daudet, ce « petit chose » qui fuit vers de sud cette bohème artistique qui lui vaut des problèmes de santé, Frédéric Mistral, le poète qui rendit à la chantante langue provençale toutes lettres de noblesses, Paul Arène, l'élève de Mistral ; tous ont chanté, à leur manière, la fête de Noël qui en Provence, pays des bergers, à qui la Bonne Nouvelle a été annoncée en premier, prend une couleur particulière.
    Ces trois textes témoignent de l'attachement de ces grands noms de la littérature aux traditions naïves et colorées qui accompagnent ce temps de joie et d'espérance qu'est la Nativité de Jésus en Provence.

    8,00 €
  • CONTES ET MYSTÈRES D'UNE INDE ÉTERNELLE

    Chaque exemplaire sera numéroté et accompagné d'un tirage d'une reproduction d'une enluminure de Vijay Soni

    Après les Contes aux parfums d’une Inde sacrée, qui parsèment encore le monde, dans ce deuxième tome, vous ferez route avec Ganeshan qui découvrira les vertus d’un fruit issu de l’arbre de vie, vous vous laisserez prendre par la beauté cosmique de Pooja et de ses tilaks. Puis, à la croisée d’un chemin, en dégustant les ladoos gorgés de sirop de Jeevan comme ceux aux sésames à la compotée d’ananas de gingembre, vous pourrez vous parer du topi de Mayur et vous prémunir d’un mauvais esprit tout en humant les rizières de Basmati à Dehradun. Vous irez plus loin, plus haut encore dans le ciel avec le patang multicolore de Koyal pour tutoyer les étoiles mais pas seulement, et dans un autre monde, vous toucherez la vérité au pays des lotus sur les innocentes sans nom. L’Inde, au-delà du mythe, s’ouvre religieusement et expose ses reliques, ses mémoires à travers des récits de mahârâjas, de ranis, de nababs, d’arts comme le Bhârata-natyam, l’Odissi ou encore le Kalaripayat, tous uniques dans cette Inde pétrie de légendes aux multiples visages magnifiques et fissurés qui déboussolent l’Occident. Tournée vers l’avenir, l’Inde se dévoile pareil à son paon emblématique tout en préservant encore ses atours qui resteront à jamais une énigme dans l’esprit du genre humain mais peut-être pas dans celui d’un voyageur ou d’un pèlerin qui se laisse étreindre par cette terre ocre et spirituelle d’une Inde d’un jour, d’une Inde toujours, d’une Inde Éternelle.

    20,00 €
  • CONTES MARINS

    Calme pour qui en contemple la surface, La mer tranquille qui borde les stations balnéaires et fait danser les bateaux dans les petits ports pittoresques fournit au commun des mortels un spectacle apaisant.
    Et pourtant… l’océan aux profondeurs abyssales continue de s’agiter en vagues sombres dans la tête de ceux qui l’ont trop côtoyé… Et parfois, un peu de l’étrangeté de ses profondeurs ignorées, un peu de leur obscurité où se meuvent d’impensables créatures, se fraient un chemin jusqu’à la surface ; alors tout peut arriver !
    Thierry Fourcade renoue, avec talent et d’une manière fort personnelle, avec la tradition des contes marins brillamment enrichie par Edgar Allan Poe ou H.P Lovecraft.
    Oscillant entre humour mordant et pure fantaisie, entre contes philosophique et récits fantastiques, ces histoires « presque vraies » vous feront voir la mer de vos vacances d’une toute autre façon !
    Un auteur à découvrir.

    15,00 €
  • CONTRE LES RICHES

    « Tout ce que vous avez n'est plus du nécessaire, vous l’avez volé aux pauvres ». À l’heure des grandes questions politiques et éthiques, il est très instructif de lire ou relire Basile, l’évêque de Césarée au IVe siècle. Basile est né vers 329 dans une famille riche et profondément chrétienne. Ordonné prêtre en 362, il est évêque de Césarée en 370. Il fonde, aux portes de la ville, une véritable cité de la charité, avec hospice, hôtellerie, léproserie, orphelinat, école, cité à laquelle son nom restera attaché : la Basiliade. Il n’hésite pas à s’affronter, au nom de l’Évangile, aux grands de ce monde. Il lutte en particulier pour un partage des richesses : tout ce que vous avez en plus du nécessaire, vous l'avez volé aux pauvres.

    12,00 €
  • COURAGE

    Cela fait vingt-sept ans que Bruno Guichard, alors président de la Fédération Nationale des Salariés de l’Agriculture pour la Vulgarisation du Progrès Agricole (FNASAVPA) (1982-1997), a rencontré Edgard Pisani, comme ancien ministre de l’Agriculture, alors que celui-ci était chargé de mission auprès de François Mitterrand, Président de la République. Entre ces deux hommes au parcours bien différent et au tempérament exceptionnel, une amitié s’est nouée, qui s’approfondit au fil des années. Ce livre est né de leur compagnonnage, de leur réflexion partagée sur des sujets qui leur tiennent à coeur et de leur commune volonté de transmettre ce qui fait vivre cet « agnostique mystique » et ce « chrétien en recherche ».
    Collaborateur d'Edgard Pisani, depuis 1986, Bruno Guichard a suivi une carrière professionnelle au sein du monde agricole : Groupe Genvrain, industrie agroalimentaire (1965-1974) ; régisseur du domaine du Château des Bouysses (Lot) (1974-1997) ; missionné par le ministre de l'Agriculture, Henri Nallet pour l'établissement d'un rapport sur l’emploi dans les exploitations agricoles (1985) ; directeur du domaine de Rayol, propriété du Conservatoire du Littoral (Var) (1997-2002). Chargé de mission au sein du Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (2003-2008). Commandeur du Mérite agricole (2002). Edgard Pisani Homme d’état, a débuté magistralement sa carrière le 19 août 1944, auprès du Préfet de Police de Paris Charles Luizet. Ministre du général de Gaulle et de Francois Mitterrand, Edgard Pisani demeure l’un de ces grands décideurs de la moitié du XXe siècle dont les noms sont désormais une référence. Chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 1939-1945, médaille de la Résistance.

    C’est le récit d’une amitié authentique et d’un cheminement parallèle.
    D’une quête identique dont le lecteur tire le meilleur profit.

    Dominique Gerbaud
    Journaliste honoraire
    Ancien Rédacteur en chef de La Croix
    Ancien président de Reporters sans frontières


    Dans la complexité du temps présent, « Courage » prend toute sa pertinence et contribue à nous le donner. Une expérience dont la transmission se révèlera utile à la construction du futur.
    Pierre Rabhi Paysan philosophe

    18,00 €
  • CROIRE POUR VIVRE

    Croire pour vivre est un recueil de courtes réflexions écrites par un grand homme d’État qui s’attache à rappeler, en même temps que son amour profond pour la France, les valeurs fondamentales de notre démocratie, sur lesquelles un monde nouveau est à bâtir.
    Au travers de six chapitres : Politique, Institutions, Europe, Économie, Société et Éducation – l’auteur analyse cette tension entre la crise que nous vivons et le projet à inventer : qu’estce que la démocratie? Comment éviter la professionnalisation de la communication politique? Comment restaurer le sens, la morale, le courage? Pédagogue passionné, affichant clairement une conscience de gauche, Edgard Pisani prend acte des changements inéluctables et plaide pour une nécessaire évolution des institutions, des habitudes sociales, qui préserve l’unité de la nation, le rôle de la France dans le monde, et place au coeur de ses préoccupations la dignité de tout homme.
    Il émane de ces maximes limpides une vision humaniste et généreuse, une impression de sagesse, de sérénité et d’optimisme qui sont autant d’encouragements pour tout lecteur soucieux de jouer sa partition dans l’avenir à construire.

    16,00 €
  • DANS LA PEAU D'UN GAULOIS

    On nous dit, à chaque instant, que les Français vivent une crise identitaire due à la mondialisation et au surgissement, sur leur territoire national, d’une minorité islamique très active qui secoue à la fois le modèle républicain et les racines chrétiennes du pays. Il y a seulement quelque temps, avant les attentats du mois de janvier, ce constat était considéré comme stigmatisant pour la minorité en question. Toute référence à une identité française était même considérée d’emblée comme une thématique d‘extrême droite. L’auteur, 66 ans, ancien journaliste politique à OuestFrance s’efforce, dans cet essai, de pénétrer dans les méandres d’une identité française particulière (la sienne), avec ses strates régionales, et la confronte aux débats qui l’agitent face à notre histoire (colonisation, esclavage etc). Il tente de comprendre le malaise qui l’habite notamment autour de notre relation compliquée à l’islam. La question, toujours posée mais jamais résolue est la suivante : qu’est-ce que la France ? Un territoire de valeurs abstraites et universelles qui se pense uniquement sur le socle des droits de l’homme. Quelque chose de plus charnel ancré dans une histoire et une géographie ? Une lente construction qui commence bien avant la Révolution ? Ou les deux à la fois ? Rien n’est simple dans cette affaire. Vous êtes facilement rejeté dans l’enfer du conservatisme – voire plus – dès lors que vous refusez l’affrontement idéologique, camp contre camp. Dans cette promenade à travers l’identité particulière d’un Normand (une promenade et non une démonstration) l’auteur propose une vérité subtile qui refuse à la fois repentance et stigmatisation et met en garde dune lecture du passé avec les représentations d’aujourd’hui.

    18,00 €
  • DE LA CRAINTE À L'AMOUR

    Le disciple à l’école de saint Benoît est motivé par la soif de vivre (Prol. 15). Or, la Vie véritable se donne par-delà la mort. L’humilité est ce chemin pascal qui, jour après jour, achemine de la mort à la vie, de la crainte à « cet amour de Dieu qui, devenu parfait, bannit la crainte ». Saint Benoît en décrit les étapes concrètes selon un ordre cohérent, comme sur une « échelle ». Les « degrés » qu’il énumère n’indiquent aucune succession chronologique. Ils évoquent des expériences qui, vécues dans la réalité quotidienne, se mêlent, se composent et s’unissent pour libérer l’amour et la vie. L’humilité est une disposition intérieure fondamentale, appelée à s’approfondir sans cesse. Indispensable à la rencontre de Dieu, elle mobilise tout l’être pour l’ouvrir peu à peu à l’accueil de l’Autre par la totale libération de soi.

    12,00 €