Aller au contenu

Livres


  • BOUDDHISME, CHRISTIANIME, ISLAM

    La mondialisation, que nous la subissions ou l’accompagnions activement, a pour effet de rendre présents sur notre territoire et jusque dans notre vie sociale, les grands courants religieux du monde. Ainsi, la rencontre avec les musulmans et les bouddhistes fait-elle désormais partie de notre quotidien. Dans le même temps, les évènements géopolitiques qui se déroulent dans le monde mettent en évidence l’importance du rôle joué par la variable religieuse dans l’histoire contemporaine. Cela, alors que par suite de l’abandon par beaucoup en Occident de leur propre tradition religieuse - en l’occurrence le christianisme l’ignorance religieuse se répand et n’a jamais été aussi grande. Cette ignorance interdit de comprendre en profondeur la nature des grands évènements sociaux et des évolutions culturelles qui se déroulent aujourd’hui sous nos yeux. Le but de cet ouvrage est de venir combler cette ignorance en donnant à chacun des clefs de lecture pour entrer dans la compré- hension des trois grandes traditions religieuses qui se présentent aujourd’hui comme universelles et ambitionnent rien moins que de s’étendre à l’ensemble de l’humanité : par ordre d’apparition historique, le bouddhisme, le christianisme et l’islam. Pour cela, la première partie de ce livre propose d’abord une présentation synthétique et panoramique de chacune des trois religions, cela à partir d’un même plan de base : contexte géographique et historique de naissance, biographie du fondateur, corpus théologique, développements socio-historiques, situation actuelle. Dans la seconde partie, il est ensuite procédé à une comparaison thématique entre les trois religions : quels rapports au monde et à autrui ? quelles conceptions de la révélation et du salut ? quelles rationalisations théologiques ? Cette comparaison est menée pour l’essentiel au moyen de la simple raison humaine, une raison qui n’est plus celle issue de la philosophie mais la raison moderne issue des sciences, empruntant notamment ses grilles d’interprétation aux sciences humaines et à la systémique

    19,90 €
  • BRAISES DE RÉSURRECTION

    Un chemin s’ouvre à tout lecteur qui entend une eau murmurer au fond de lui une musique discrète, lancinante, persistante. Ce chemin que propose Sœur Marie-Madeleine Caseau sera chemin d’écoute, de silence, de méditation à partir des récits des apparitions du Ressuscité.
    C’est un vrai chemin initiatique simple, peu exigeant : dix minutes chaque matin, livre en mains, assis avec soi-même qui est ainsi balisé, pour chercheur assoiffé. Ce chemin de solitude solidaire, accompagné de géants de la foi, reconnus saints déjà ou non, invite à la prière encordée, afin de se laisser guider jusqu’aux profondeurs du cœur de Dieu.
    Un peu d’assurance acquise, l’envol à tire d’ailes fera trouver la voie royale de la liberté des enfants de Dieu ! La braise sous nos cendres n’attend que le souffle de l’Esprit et l’Inouï de la Parole pour embraser le bois sec de nos vies : Marie entend « Va dire à mes frères » et Paul : « Je suis Jésus que tu persécutes ». Une femme voulant saisir Jésus et un homme saisi par lui nous donnent rendez- vous : ne nous laissons pas voler ces dix minutes de solitude et de silence pour quelques jours !
    Un fait signe sur le rivage !

    16,00 €
  • BRETONS ET CELTES

    De nombreux chercheurs s’interrogent aujourd’hui sur la réalité de l’influence celte sur les peuples de la façade atlantique. On voit actuellement émerger deux groupes distincts: celui d’Europe centrale avec des mouvements migratoires sillonnant cet espace en tous sens et celui beaucoup plus stable de la façade atlantique. Alors que les premières migrations celtiques apparaissent à partir du Ve siècle avant notre ère, le groupe atlantique, déjà en place depuis le début du Néolithique (5000 ans avant J.C.), entretient de fréquents contacts portés par les échanges maritimes, jusqu’en Méditerranée.
    Ainsi la forte identité culturelle, constatée en Bretagne, pourrait puiser ses origines dans des séquences bien antérieures à celles proposées (voire imposées) par le mythique discours celte.
    Cette publication, destinée à un large public, n’est pas rédigée comme une thèse universitaire. Les arguments archéologiques et historiques avancés, sont développés de façon claire et souvent accompagnés d’illustrations facilitant la compréhension: 80 photos, 19 planches de dessins reconstituants des sites emblématiques ou des scènes spécifiques, sept à huit cartes topographiques permettent de bien suivre les divers cheminements et localisations des faits relatés (routes maritimes, parcours de certains groupes migrants, localisations de sites spécifiques).
    Un diagramme chronologique, détaillé et précis, est présenté au début de l’ouvrage. Il permet de situer dans le temps les divers faits et références culturelles attribués au celtisme.

    20,00 €
  • BUISSONNANCES

    Ce livre s'inscrit dans l'héritage immémorial du Cantique des Cantiques, et plus largement de la parole poétique du christianisme comme verbe de l'homme intérieur dont nous parle l’Apôtre Paul. À travers ces vers retentissent les sonorités mystérieuses d'une Présence à sens multiples. Ce livre est une invitation pour les lectrices et les lecteurs à percevoir des réalités invisibles qui nourrissent, au delà des apparences, leurs inconscients, à travers des épousailles-retrouvailles avec la beauté de nos origines. La parole poétique du christianisme prend alors toute son ampleur, celle d'exprimer l'inexprimable. Amour de la Beauté et Beauté de l'Amour sont le cœur de cet ouvrage qui nous invite à redécouvrir la grandeur nous habitant dans un monde qui se cherche.

    17,00 €
  • CATASTROPHES NATURELLES EN TOURAINE

    En Touraine, on retrouve les traces écrites d’une multitude de cataclysmes. Si un séisme fait trembler en 577 l'église Saint-Martin de Chinon, celui de Sainte-Maure le 15 février 1657 est signalé comme le plus important et trouve sa place dans un recensement mondial réalisé au XVIIIe siècle. Les conséquences humaines sont parfois dramatiques notamment lors de la crue de l'Indre à Cormery qui en 1770 fait 38 victimes ou l'éboulement de Port en 1880 qui ensevelit 30 personnes. Celle que l'on appelle "le Loire » à certaines époques, connaît trois crues centennales en 1846, 1856, 1866 et à la Chapelle-sur-Loire, le mercredi 4 juin 1856, le bourg disparaît entièrement. Ne restent debout que l'église et quelques maisons à chaque extrémité, les murs du cimetière sont écroulés, les tombes brisées laissent les corps et leurs débris à la cime des arbres, cinquante-deux maisons sont détruites. Vous pourrez aussi vous forger une opinion sur l'affirmation de certains historiens qui prétendent que la Vienne se jette dans la Loire à Saumur. Le froid surprend aussi les paysans et les animaux et les oreilles d'un chat à Genillé peuvent même tomber. Sur le porche de l'église de la Ville-aux-Dames, on en fait mention dans le tuffeau en gravant "le grand iver 1709", mais l'on peut jouer aussi une partie de cartes sur la Loire gelée en 1891… L'orage du 13 juillet qui a pris naissance dans le Lochois, pourrait être à l'origine des événement de 1789 selon certains historiens et cinquante années plus tard, les conséquences psychologiques sont importantes lors de l'orage de 1839. En effet, on voit des mères frappées de vertiges voulant précipiter leur enfants à l'eau. A Azaysur- Cher, un nommé Ribaudeau, fermier de Saint-Jean-du-Grais, est frappé d'aliénation mentale ; un jeune homme de vingt-quatre ans met fin à ses jours avec une arme à feu et lors de la crue de 1856 une femme ne veut plus, durant trois semaines, s'occuper de ses enfants. Au fil des siècles, que de fléaux pour la tranquille Touraine d'aujourd'hui. Mais demain serat- il plus serein ?

    22,00 €
  • CATÉCHISTES

    « Karem-saamba », en langue moore (une des langues les plus parlée au Burkina Faso) pourrait se traduire en français par « Catéchiste ». Si, dans les phases successives qui ont marqué les différentes étapes de l’évangélisation, la figure du catéchiste a souvent accompagné celle des grands missionnaires, on peut se demander si elle revêt aujourd’hui quelque importance. Aujourd’hui encore, l’Église n’at- elle pas besoin de catéchistes qui se dévouent non pas simplement à faire du catéchisme, mais surtout à proclamer le Christ et à évangéliser les périphéries, comme nous y exhorte le Pape François par la parole et par l’exemple ?
    La trame narrative de ce livre se déploie dans le contexte de la célébration de deux centenaires: il y a cent ans les premiers catéchistes étaient envoyés en mission dans nos Églises. C’est aussi le centenaire de la naissance de Monseigneur Dieudonné Yougbaré, de vénérée mémoire. Prêtre éminemment vertueux et exemplaire, il fut Évêque de Koupela, premier évêque résidentiel d’Afrique Noire francophone et fondateur d’une des premières écoles de catéchistes de la région.
    Ce livre qui lui est dédié relate la vocation, le ministère et la vie passionnante, racontés par lui-même, d’un catéchiste qui s’est dévoué pour fonder des communautés chrétiennes dans les périphéries des villages perdus dans la savane africaine. Il voudrait aussi rendre hommage à la multitude de catéchistes qui dans les périphéries du monde ne cessent d’éduquer leurs frères et sœurs dans la foi.

    15,00 €
  • CHANTEZ AU SEIGNEUR — Prier les Psaumes tout simplement

    Avez-vous lu les Psaumes ? Vous êtes-vous déjà risqué à cette aventure ? car c’en est une ! Peut-être même, désarçonné par ces poèmes rudes au langage quelque peu étranger, avez-vous refermé le livre, découragé ? Et pourtant, que de poésie, que de sensibilité, que de ferveur dans ces textes datant de deux mille ans… Pour les apprécier, comme d’ailleurs pour apprécier une personne, il faut un long compagnonnage, une familiarité qui peu à peu s’installe et s’approfondit. Cet ouvrage voudrait aider son lecteur à entrer dans cette rencontre. Après quelques pages d’introduction, une trentaine de psaumes sont proposés : texte dans la traduction liturgique, bref commentaire, explication d’un mot important pour la compréhension du psaume, et enfin texte d’un auteur, ancien ou plus récent. Une dernière partie propose quelques pistes pour « prier les psaumes ». Peut-être, après la lecture de ce livre, souhaiterez-vous faire la connaissance des cent vingt psaumes qui n’y figurent pas ? Tel est notre souhait le plus cher.

    17,00 €
  • CHARLES de FOUCAULD - Amitiés croisées

    Actes d’une journée d’études organisée par l’Université Catholique de l’Ouest d’Angers,
    cet ouvrage collectif pose un regard neuf sur Charles de Foucauld, à travers sa formation
    .
    Appelé vicomte Charles de Foucauld, Père de Foucauld ou frère Charles de Jésus, il inspire aujourd’hui la vie de nombreuses personnes ; il a été béatifié par l’Église catholique en 2005. Nous commémorons en 2016 le centième anniversaire de sa mort à Tamanrasset (Algérie).
    Charles de Foucauld fut successivement officier de cavalerie, géographe explorateur du Maroc, prêtre hôte des Touaregs musulmans du Hoggar et auteur de travaux ethnolinguistiques universellement reconnus sur ce peuple du Sahara algérien.
    En 1878-1879, après Saint-Cyr, il achevait sa formation d’officier à l’Ecole de cavalerie de Saumur.
    C’est aux cartes du comte Henry de Castries que Foucauld eut recours pour préparer son voyage d’exploration du sud marocain et à ses talents de cartographe, lorsqu’il eut à rendre compte de son itinéraire. C’est à lui qu’il confiera les prémices de son retour à la foi catholique. Islamologue, historien du Maroc, conseiller général de Maine-et-Loire pendant plusieurs décennies, Henry de Castries était le gendre du général Lamoricière et résidait une grande partie de l’année en Anjou au Chillon dans le Louroux-Béconnais. La correspondance de Foucauld qu’il avait fidèlement conservée fut la première éditée en 1938.
    C’est René Bazin, académicien, angevin, auteur d’une biographie de Foucauld maintes fois rééditée, de 1921 à 2002, qui a fait connaître Charles de Foucauld et lui a suscité un grand nombre de disciples. Ludovic Girault, père blanc, l’un des premiers missionnaires de l’Ouganda, condisciple angevin de Bazin, a eu un rôle majeur dans la décision et la documentation de l’écrivain.
    Une association de prêtres diocésains s’inspirant de la spiritualité de Charles de Foucauld s’est constituée au début des années 1950 ; Guy Riobé, prêtre du diocèse d’Angers et futur évêque d’Orléans, fut l’un de ses initiateurs et son premier secrétaire général. A cette fonction il a contribué à forger l’originalité de cette branche sacerdotale dans la postérité multiforme de Charles de Foucauld.

    20,00 €