Aller au contenu

Livres


  • ACTES ET HISTOIRE DE L'ABBAYE ANGEVINE DE NYOISEAU

    L'association des Amis des Archives d'Anjou poursuit sa politique d'édition des recherches historiques propre à l'Anjou. Elle vous propose cette fois de bénéficier de l'édition d'un ouvrage portant sur une abbaye méconnue.
    Si Fontevraud fut bien une communauté mixte au départ, très vite, dès la mort de Robert d'Arbrissel, sa réussite en fit une annexe de la plus haute sphère du monde Plantagenêt, qui devint avant tout une puissante abbaye de femmes. Fondée par Salomon, autre ermite très proche de Robert d'Arbrissel, Nyoiseau constitue une expérience beaucoup plus modeste, avec seulement une dizaine de prieurés. Cependant, pendant un siècle, de 1109 au début du XIII e siècle, elle mena une expérience à la fois religieuse et sociétale quasi unique, associant une communauté de femmes menée par l'abbesse, et un groupe de frères, de clercs, d'ermites. Avec Fontevraud, Notre-Dame du Nide de Merle, près de Rennes, et Étival dans la Sarthe, elle s'inscrit dans le cercle très restreint des abbayes expérimentales qui tentèrent de prolonger le mouvement érémitique initié par Robert d'Arbrissel. L'étude de l'abbaye montre aussi sa pleine inscription dans le monde d'alors qui était celui de la seigneurie au sens féodal, domanial, économique et humain. Tous les prieurés ont fait l'objet d'une étude particulière, spécialement ceux des Lochereaux près de Doué-la-Fontaine et de la Lande-aux-Nonaines en Soucelles, et ce depuis le XIIe jusqu'au XVIII e siècle. Occasion d'observer l'évolution du phénomène dans le temps long, d'aborder la question de la place de l'Église au temps de la Réforme grégorienne, l'intégration et la récupération du mouvement érémitique par le pouvoir épiscopal, en particulier par l'évêque Ulger, puis les "désordres" du XVIe siècle, en réalité des évolutions spirituelles et conventuelles liées à la Réforme protestante, et enfin la Contre-Réforme catholique du XVIIe siècle.

    39,50 €
  • AIMER LA VIE

    « Quel est l’homme qui aime la vie et désire voir des jours heureux ? » Cette question du Psaume autour de laquelle gravite une large part du prologue de la Règle de saint Benoît, résume son propos. La « toute petite règle pour débutants » est un chemin de vie qui se veut accessible à tous. Elle ne se présente pas comme un programme de perfection, ne satisfera pas la quête d’un idéal ascétique. Saint Benoît veut aider son disciple à « vivre », et à vivre vraiment. Pour lui, comme pour saint Paul, « vivre, c’est le Christ » (Ph 1,21). Sa Règle est une pédagogie de la Vie. Tout ce qu’il y prescrit devra y concourir.

    12,00 €
  • ANIMAUX EXEMPLAIRES suivi de Frère Loup

    La Légende Dorée et de nombreuses hagiographies témoignent du lien privilégiée qui peut se tisser entre les animaux et les saints ; complicité fugace ou qui dure toute une vie, fauves et rapaces, loups et cerfs, oiseaux et poissons interviennent, souvent avec courage et générosité, montrant l'exemple de valeurs que l'on pourrait croire seulement humaines, et dont de nombreux humains sont dépourvus.
    Ces histoires exemplaires, touchantes et variées, soulignent chacune à sa manière la secrète connivence entre les saints et la nature, et montrent la voie pour mieux appréhender la générosité et la beauté cachée de la Création.
    Cette évocation des animaux exemplaires, parue au début du XXe siècle et dont nous ne connaissons pas le rédacteur, fait défiler devant nous ces couples improbables, du lion de saint Jérôme au Loup de Gubbio, du cochon de saint Antoine au corbeau de saint Benoît ; et recèle bien des surprises tant sont inattendus les acteurs de certaines de ces savoureuses chroniques.
    Ce texte est suivi d'un beau conte de Noël, Frère Loup , dû à la plume d'Émile Gebhart (1839-1908), historien d'art, critique littéraire et membre de l'Académie française ; évocation pleine de charme et de poésie du loup de Gubbio, ce conte est issu des colonnes de la même revue ; à laquelle collaborèrent de grands noms et d'habiles plumes qui restent à redécouvrir.

    8,00 €
  • ANJOU, TERRE SECRÈTE DU GRAAL ?

    Une grande enquête historique sur les traces du passage du Graal en Anjou, et dans les arcanes d’une histoire prestigieuse et plus que millénaire.
    À la lecture du poète bavarois Wolfram von Eschenbach, auteur de la merveilleuse histoire de Parzifal et la conquête du Graal, on apprend avec étonnement que le héros reçoit le titre de prince d’Anjou après qu’un ermite savant lui ait révélé l’existence, en Anjou justement, d’un peuple assez sage pour avoir été le gardien du Saint Calice (le Saint Graal dans le cycle arthurien), précieuse coupe dans laquelle Joseph d’Arimathie aurait recueilli le sang du Christ.
    Qu’est-ce qui, dans le passé de l’Anjou, témoigne de la présence du Graal? Pourquoi cette province fut-elle choisie, par le poète comme par d’autres traditions, pour devenir gardienne de cette coupe sacrée?
    De nos jours, notre actuelle province, aux confins de ses trois prestigieuses sœurs Bretagne, Touraine et Poitou, n’est pas un pays dont on fait grand cas. et pourtant ! en suivant l’auteur sur les traces du Graal dans les péripéties d’une histoire riche et plus que millénaire, on s’apercevra qu’il n’en a pas toujours été ainsi. L’Anjou connut un rayonnement immense, donna des souverains à de nombreux pays d’Europe et de plus loin encore.
    Retracer le passé de notre bel Anjou, c’est aussi découvrir ou redécouvrir, ce livre abondamment documenté en main, le patrimoine extraordinaire, beau et mystérieux, de cette province décidément surprenante. À l’aube du troisième millénaire, ce livre nous invite à partir à notre tour pour la plus fameuse des quêtes, à la recherche de la coupe de la connaissance, sur les sentiers secrets d’une Histoire fabuleuse et parfois oubliée.

    20,00 €
  • AU CŒUR DE TOUT HOMME

    La psychophanie est un outil de communication prodigieux qui permet à toute personne d'accéder à une connaissance profonde de son être et d'en faire jaillir l'essence, sans même qu'elle en soit consciente. En soutenant la main de tous ceux qui souffrent d'un handicap mental sévère pour leur permettre de s'exprimer sur un clavier, Anne-Marguerite Vexiau découvre un trésor caché et livre les phrases fortes de ses patients chrétiens qui témoignent d'une foi profonde.
    Frère Bertrand, prêtre et moine bénédictin, l'accompagne tout au long de cet ouvrage. A la lumière des phrases qu'elle a elle-même frappées en psychophanie, il lui fait réaliser que c'est Dieu qui l'a progressivement amenée à développer et transmettre cet outil incroyable et qu'elle se devait de témoigner de Sa présence au coeur de tout homme.
    Diminuée par la maladie, elle n'évite pas la douleur, ni la solitude et l'angoisse. Elle retrace son chemin de foi et invite le lecteur à la suivre dans ce parcours intime pour découvrir les liens d'inconscient à inconscient entre tous les individus. Chacun offre son soutien aux autres et tous forment une chaîne humaine reliant la mort à la vie, reflet de la communion des saints.
    C'est une fabuleuse aventure humaine et sacrée qu'il lui a été donné de vivre et qu'elle continue à vivre dans la profondeur de son être.

    18,00 €
  • AU PAYS DES ARBRES ET DES HIRONDELLES

    Né en 1936, le Frère Servan est entré jeune au monastère de la Pierre-qui- Vire, dans les collines boisées du Morvan : terre pauvre et austère mais non sans beautés, patrie des arbres et des fougères, des rochers et des eaux jaillissantes.
    Pour la plupart, ces « poèmes-instants de vie », où le cycle de la liturgie chrétienne se mêle au rythme des saisons, ont été écrits au temps d'un jubilé, aux débuts du troisième millénaire : temps favorable pour respirer, remercier, offrir et partager… avant de poursuivre la route.
    En harmonie avec Laudato si, la lettre récente du pape François, ils nous redisent la communion profonde de l'homme avec son environnement.
    Ce ne sont pas que de « gentils » poèmes, célébrant naïvement « les arbres, les fleurs et les petits oiseaux ». Sans négliger l'humour ni le jeu dans la forêt des mots, ni les sourires de l'amitié... ils nous parlent de nos chemins de vie, de nos combats, à travers les aléas de nos saisons; de nos coeurs et de la création en souffrance, en espérance.
     Bien au-delà de la paix fragile et limitée du monastère de Benoît « au pays des arbres et des hirondelles »... ils nous invitent à désirer la paix de Jérusalem « débordante comme un fleuve » : Tu parviendras !

    15,00 €
  • BABAR AUTOUR DU MONDE

    Depuis vingt ans, Pierre avait délaissé ses pinceaux. C'est pendant sa longue escale aux marquises qu'il se remet à peindre.
    Il nous envoie une centaine d'aquarelles un peu comme des cartes postales, pour nous faire partager sa passion de la mer et des bateaux traditionnels. Il connaît mieux que personne son bateau qu'Il met en scène. Sans oublier les paysages, il regarde aussi la faune et la flore. Le travail minutieux est si proche de celui des dessinateurs embarqués sur les voiliers des grands explorateurs qu'il présage de sa prochaine entreprise : partir sur les traces de La Pérouse et des rescapés de Vanikoro.

    22,00 €
  • BALADE EN TOURAINE AVEC SAINT MARTIN

    Il y a dix-sept siècles naît celui qui par un élan de charité sublime à Amiens, partage la moitié de son manteau à un pauvre. Le fondateur de la vie religieuse en occident est adopté par les Tourangeaux et ils iront le chercher trois fois, pour l'amener ou le ramener à Tours. Dans cet ouvrage découvrez la vie du saint, mais aussi "l'affaire Dreyfus tourangelle", "l'écurie Saint-Martin", la date d’inauguration du "Chalet-Républicain", le nom du roi qui fait fondre la grille en argent entourant le tombeau de saint Martin d'un poids de 1 700 kg, ce qu'est le "mal de saint Martin" qui entre par la bouche, en sort de même et quelquefois autrement...
    Au travers de ce livre, vous localiserez le polissoir Saint-Martin, vous ferez une balade parmi les deux cents lieux tourangeaux portant le nom de Saint-Martin et découvrirez des photographies d’oeuvres-d'arts immortalisant la vie de l’apôtre des Gaules, notamment des bannières, des peintures, des sculptures, des mosaïques et bien entendu des vitraux.

    18,00 €