Přeskočit na obsah

Livres


  • ALEXANDRE DAVID ET LA LIGNÉE DES NEEL

    Quinze ans après son mariage, Alexandra David-Neel écrivait à son mari que la plupart des membres de sa famille lui étaient « inconnus ». Les livres et articles en nombre incalculable écrits sur la célèbre exploratrice comportent en conséquence tellement d’erreurs sur cette famille Neel – à commencer par l’écriture du patronyme – qu’il est apparu indispensable à son arrière-petite-nièce d’en raconter l’histoire et de rétablir quelques vérités à partir de documents irréfutables.
    Celle-ci commence au XIIe siècle en Normandie avec un compagnon de Guillaume le Conquérant, se prolonge dans l'île de Jersey avec des notables méthodistes, se poursuit en France avec des pasteurs engagés dans le christianisme social et s’achève à Paris et aux États-Unis avec des intellectuels représentatifs de leur époque.
    Philippe François Neel, le mari, loin d’être l’homme que les biographes ont trop longtemps décrié a été, selon la dame de Digne elle-même, le meilleur des maris et son seul ami. Quant à « Madame Tante », son étrange absence des archives familiales a permis à l’auteur de débusquer quelques fêlures dans la statue qu’on lui a systématiquement érigée.

    18,00 €
  • ALLER SIMPLE VERS L'OUBLI

    Sarah, jeune fille juive intellectuelle, vit dans une famille peu pratiquante avec son père architecte, sa mère, son frère aîné et sa jeune sœur. Dans Paris occupé, Sarah est confrontée aux lois iniques promulguées par les vainqueurs. Elle échappe de peu à la rafle qui envoie ses parents en Allemagne, réussit à survivre à l’aide de faux papiers en s’engageant chez les Lamiral, des collaborateurs, comme femme de ménage sous la houlette de la sévère madame Paulette. Celleci se révèlera une complice et alliée, impliquée dans un réseau de résistance. Confondues par un témoin, les femmes seront envoyées en camp de concentration. Là elles feront la connaissance de prisonnières en butte à la barbarie des Allemands et kapos, Mariska la tzigane, la jeune Maya qu’elles aideront à accoucher de Délia. La solution finale s’abattra sur elles : Sarah gazée, Délia morte de froid, Paulette ne survivra pas à la marche de la mort. Seule restera Maya, déboussolée, marquée par les sévices endurés au camp.

    17,00 €
  • ÂMES EN SOUFFRANCE - Libérer la mémoire familiale ; dénouer le passé lointain

    Les travaux sur la psychologie transgénérationnelle sont maintenant largement connus. Ils sont le fait de psychothérapeutes, mais aussi de thérapeutes qui mettent leurs « dons » au service d’une libération. Car chacun de nous a, dans sa lignée, dans ses ancêtres, des âmes en souffrance. Les tourments que nous infligent ces histoires ratées, voire mauvaises, impactent nos vies quotidiennes. Douleurs chroniques, impasses psychologiques.
    Nombreuses sont les personnes qui vont consulter ces thérapeutes d’un nouveau genre. Elles en ressortent libérées, soulagées, ou bien interloquées. Je suis allé à leur rencontre : de leur point de vue, que se passe-t-il lorsqu’on consulte pour une thérapie transgénérationnelle ? Je ne me suis pas contenté de les écouter, j’ai voulu tenter une analyse de ce qu’il se passe. Comment aborder cela avec un regard critique, alors que ces thérapeutes sont médiums, et que je suis incapable de fournir une explication rationnelle ? Je n’ai donc pas enquêté auprès des thérapeutes, mais de leurs consultants.
    On n’imagine pas le bien qui ressort de ces thérapies. Un bien qui n’est pas seulement physiologique (corps, mental), car il contribue à réorienter en profondeur certaines histoires familiales ou personnelles, à dénouer des liens psychologiques, à établir les consultants dans une grande paix.
    A travers tout cela, émerge une nouvelle compréhension de la vie – de la Vie – ; de nouveaux chemins spirituels à l’écart des religions instituées se dessinent ; tandis que la bible, sur laquelle je travaille depuis longtemps, prend une saveur inédite.

    18,00 €
  • ANIMAUX EXEMPLAIRES suivi de Frère Loup

    La Légende Dorée et de nombreuses hagiographies témoignent du lien privilégiée qui peut se tisser entre les animaux et les saints ; complicité fugace ou qui dure toute une vie, fauves et rapaces, loups et cerfs, oiseaux et poissons interviennent, souvent avec courage et générosité, montrant l'exemple de valeurs que l'on pourrait croire seulement humaines, et dont de nombreux humains sont dépourvus.
    Ces histoires exemplaires, touchantes et variées, soulignent chacune à sa manière la secrète connivence entre les saints et la nature, et montrent la voie pour mieux appréhender la générosité et la beauté cachée de la Création.
    Cette évocation des animaux exemplaires, parue au début du XXe siècle et dont nous ne connaissons pas le rédacteur, fait défiler devant nous ces couples improbables, du lion de saint Jérôme au Loup de Gubbio, du cochon de saint Antoine au corbeau de saint Benoît ; et recèle bien des surprises tant sont inattendus les acteurs de certaines de ces savoureuses chroniques.
    Ce texte est suivi d'un beau conte de Noël, Frère Loup , dû à la plume d'Émile Gebhart (1839-1908), historien d'art, critique littéraire et membre de l'Académie française ; évocation pleine de charme et de poésie du loup de Gubbio, ce conte est issu des colonnes de la même revue ; à laquelle collaborèrent de grands noms et d'habiles plumes qui restent à redécouvrir.

    8,00 €
  • ANJOU, TERRE SECRÈTE DU GRAAL ?

    Une grande enquête historique sur les traces du passage du Graal en Anjou, et dans les arcanes d’une histoire prestigieuse et plus que millénaire.
    À la lecture du poète bavarois Wolfram von Eschenbach, auteur de la merveilleuse histoire de Parzifal et la conquête du Graal, on apprend avec étonnement que le héros reçoit le titre de prince d’Anjou après qu’un ermite savant lui ait révélé l’existence, en Anjou justement, d’un peuple assez sage pour avoir été le gardien du Saint Calice (le Saint Graal dans le cycle arthurien), précieuse coupe dans laquelle Joseph d’Arimathie aurait recueilli le sang du Christ.
    Qu’est-ce qui, dans le passé de l’Anjou, témoigne de la présence du Graal? Pourquoi cette province fut-elle choisie, par le poète comme par d’autres traditions, pour devenir gardienne de cette coupe sacrée?
    De nos jours, notre actuelle province, aux confins de ses trois prestigieuses sœurs Bretagne, Touraine et Poitou, n’est pas un pays dont on fait grand cas. et pourtant ! en suivant l’auteur sur les traces du Graal dans les péripéties d’une histoire riche et plus que millénaire, on s’apercevra qu’il n’en a pas toujours été ainsi. L’Anjou connut un rayonnement immense, donna des souverains à de nombreux pays d’Europe et de plus loin encore.
    Retracer le passé de notre bel Anjou, c’est aussi découvrir ou redécouvrir, ce livre abondamment documenté en main, le patrimoine extraordinaire, beau et mystérieux, de cette province décidément surprenante. À l’aube du troisième millénaire, ce livre nous invite à partir à notre tour pour la plus fameuse des quêtes, à la recherche de la coupe de la connaissance, sur les sentiers secrets d’une Histoire fabuleuse et parfois oubliée.

    20,00 €
  • ANTOINE, L'AUTRE ENFANT TERRIBLE DE SAINTE THÉRÈSE

    6 octobre 1981. Ce jour-là, Antoine qui a échappé 15 ans plus tôt à la guillotine, entame sa 10 503e soirée d'incarcération. Ce soir-là, Jean-Jacques, militaire à Toulon, se promène tranquillement dans les vieilles ruelles de la ville, quand soudain … Antoine et Jean-Jacques, ces deux hommes auraient du ne jamais se rencontrer, mais c'était sans compter sur la Miséricorde de Dieu et sur sa fidèle servante : Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus. Antoine, Henri Pranzini, Jacques Fesch : trois hommes, dans la même barque, ballotés dans la tempête, qui n'ont pas hésité à réveiller Jésus en criant : "Maître, Maître, nous sommes perdus !" (Luc 8, 24). Trois hommes, condamnés à mort, devenus enfants de Sainte Thérèse, par la grâce qu'elle leur a obtenus : celle de l'humilité, celle de devenir comme des enfants : "Amen, je vous le dis, si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux (Mathieu 18, 3).

    15,00 €
  • APPRIVOISER LA MORT ET NAÎTRE AU CIEL Regards chrétiens sur l'ultime question de l'Humanité

    Le mot “âme” se dit en grec antique “psyché”, ce qui signifie aussi “papillon”, symbole par excellence de l’immortalité. Un vieux proverbe dit que lorsque les yeux de l’ignorant voient la mort de la chenille, l’esprit du sage contemple la naissance du papillon.
    Épictète, l’un des plus grands représentants du stoïcisme, réduit toutes les interrogations philosophiques à une seule et même source : la crainte de la mort : « As-tu bien dans l’esprit, lui dit-il, que le principe de tous les maux pour l’homme, de la bassesse, de la lâcheté, c’est... la crainte de la mort ? Exerce-toi contre elle ; qu’à cela tendent toutes tes paroles, toutes tes études, toutes tes lectures et tu sauras que c’est le seul moyen pour les hommes de devenir libres »
    Notre rapport contemporain à la mort est une exception, un accident historique.
    Il semble que nous ayons besoin d’une guérison de nos intelligences tant elles sont imbibées des doctrines athées et de l’influence des médias.
    À l’heure où de grands débats agitent la société, l’euthanasie, le transhumanisme qui souhaitent donner définitivement à l’homme la toute puissance sur la question ultime, il semble intéressant de revenir à l’Essentiel et de proposer une synthèse des « sources chrétiennes » sur le sujet..

    17,00 €
  • AU CŒUR DE NOTRE VIE Les signes de Dieu au quoditien

    Au cours d’épisodes de sa vie : collège, vie conjugale et familiale, engagement social en Afrique, tragédie familiale, etc., l’auteur affirme avoir identifié des signes de Dieu.
    Lors d’un sermon dans une église, il prend conscience que sa mission de baptisé lui enjoint de témoigner ; il ressent alors le besoin de relater ces épisodes dans un ouvrage. Il postule que dans toute existence ordinaire comme le fut la sienne, il existe de telles circonstances, plus exactement concours de circonstances, où Dieu est à la manœuvre. Comment le savoir ? La méthode est simple : analyser les événements potentiellement porteurs d’un signe, évaluer la probabilité de leur survenue, en parler à d'autres et discerner. Le signe surgit alors soudainement et de façon irréfutable pour son destinataire. Toute vie reçoit des messages de Dieu ; seul le discernement de celui qui reçoit ces « clins Dieu » les rend audibles ou non.

    15,00 €