Aller au contenu
  • ...ET L'HOMME A REÇU L'ESPRIT pour le temps de Carême et de Pâques

    Les homélies de saint Léon prononcées au cours des célébrations qu’il présidait comme évêque de Rome, parcourent toute l’année liturgique. Elles sont assez brèves, écrites dans une langue latine superbe, d’une grande précision théologique.
    De Noël à la Pentecôte, en passant par le Carême, le temps de la Passion et ce sommet qu’est la célébration de Pâques, saint Léon explique aux fidèles le coeur de la foi chrétienne, le mystère de l’Incarnation, extraordinaire « abaissement » du Fils de Dieu qui se fait homme pour sauver tous les hommes et les faire participer en un « admirable échange » à sa divinité. Le Pape Léon, par son action et ses écrits avait largement contribué à l’élaboration des définitions du Concile de Chalcédoine, devenues le fondement même du dogme chrétien.

    12,00 €
  • 1001 MERVEILLES DE LA SAGESSE JUIVE

    Il est des travaux que les sages qualifient de sagesse et d’autres qu’ils définissent comme labeur. S’agissant de repérer les perles, enfouies ça et là dans l’océan de la littérature juive, une telle anthologie, du fait de l’absence de commentaires et d’analyses, ne constitue a priori rien d’autre qu’un fastidieux travail.
    À ce stade la touche personnelle de l’auteur se situe avant tout dans le choix des aphorismes. Fruit d’années d’études en ce domaine, il ne s’agit pas dans ce travail de repérer des citations arbitraires, mais de proposer un aperçu de lectures, qui m’ont particulièrement marquées, telle une vitrine représentative de la sagesse juive. C’est ainsi qu’on peut y lire un échantillon de tous les domaines de la vie : religieux, philosophique, mystique, scientifique, morale etc.. Se faire ainsi une idée de la vision qu’avaient les maîtres du Talmud sur le monde et la nature, souvent empreinte d’imaginaire et d’humour, dont s’inspirera plus tard la littérature juive, et qu’il serait absurde de toujours prendre au premier degré.
    Les proverbes, une fois tombés dans le domaine public, ne définissent rien d’autre qu’une vision du monde et renferment une sagesse, qui n’a rien à envier aux plus belles oeuvres littéraires. C’est pourquoi, à mon avis, pour entendre une citation il faut se mettre avant tout dans une disposition d’écoute, semblable à une note de musique. Apprendre ainsi à l’accueillir, au-delà de la critique, telle une respiration qui se vit de l’intérieur, un air musical qui nous berce et qui alimente notre inconscient. Il ne s’agit pas d’adhésion, mais tout simplement de jouer le jeu d’accepter de se laisser dérouter par ce qui est dit.
    Il en est de même des contradictions, pour mieux apprécier la richesse de la pensée juive et ses multiples facettes, une proposition n’implique pas forcément une lecture figée et peut aussi s’inverser : « Les paroles des uns et des autres, disent les sages, sont les paroles du Dieu vivant » (Talmud Erouvin 13, b).
    La plupart du temps, une citation se fabrique, aucun auteur ne sait à l’avance qu’une de ses phrases sera séparée d’un texte et deviendra une citation à part entière. Par conséquent, bien que le contexte soit important pour mieux apprécier l’intention de l’auteur, ce qui est exigé ici c’est, au contraire, d’isoler la phrase de sorte qu’elle puisse constituer à elle seule une idée indépendante. Parfois plusieurs citations les unes à côté des autres forment un tout cohérent.
    Souhaitons que ces mille et une merveilles donnent aux lecteurs l’envie d’approfondir d’en savoir plus sur ce que constitue la part universelle de la sagesse juive.

    15,00 €
  • 1968 INTERDIT D'INTERDIRE ! 2018 LIBERTÉ DE DIRE NON !!!

    Cinquante ans d'emprisonnement ! Levée d'écrou pour nos captivités intellectuelles et spirituelles... Il était temps de débusquer les renards de la pensée unique, d'assainir sa raison et, si cela nous chante, de dire que Dieu existe sans être raillés par des censeurs patentés, ou même d'avoir de l'amitié pour Israël et les Américains sans être médiatiquement lynchés.
    Les illusions de mai 68 n'iront plus ensemencer les fleurs du mal dans les lycées et universités. Cette liberté recouvrée confondra les tenants d'un jihad en puissance et confortera ceux qui aspirent au protestantisme d'un islam rimant avec laïcité. Dans un monde assailli de menaces réelles et de maîtres menteurs, par de sombres ou brillantes facettes, ce livre kaléidoscope éclaire une part de vérité.

    18,00 €
  • 42 JOURS AVEC ELISABETH DE LA TRINITE


    Ces méditations s’adressent à tous ceux et celles qui souhaitent faire de leur vie quotidienne un « Sanctus » perpétuel, comme aimait à le répéter Élisabeth de la Trinité, autrement dit passer de la banalité à l’intensité. la carmélite dijonnaise a réalisé brillamment cet idéal, en vivant dans une union à Dieu continuelle. Mais elle ne s’est pas pour autant renfermée sur elle-même ! Toujours elle a eu conscience que les grâces dont elle bénéficiait étaient aussi destinées aux autres. Elle a versé le trop-plein de son coeur, par le biais de lettres nombreuses et pleines de bonté voire de tendresse, sur tous ceux qu’elle aimait : sa mère, sa soeur, ses amies d’enfance. C’est cette doctrine, d’une ferveur toute simple dans son expression, que ces quarante méditations voudraient faire connaître à tous. Choisis pour leur frappe percutante, ces textes les plus significatifs de la bienheureuse sont illustrés par des versets bibliques, des prières et des suggestions de résolutions pratiques. C’est en quelque sorte Élisabeth elle-même qui vient se placer à nos côtés avec son coeur si aimant, pour nous apprendre le secret du bonheur qui a fait la joie de sa vie. Élisabeth de la Trinité. Trop méconnue, Élisabeth de la Trinité a pourtant beaucoup à apprendre à notre monde désenchanté. Toute jeune carmélite du début du siècle dernier (elle est morte à 26 ans !), elle a célébré la splendeur de Dieu, parce qu’elle s’est laissée habiter au plus intime d’elle-même par la présence de la Très Sainte Trinité, son «Foyer d’amour». Vraie sainte de l’habitation divine, elle nous ramène à cette dimension de l’intériorité qui découle de notre baptême pris au sérieux et s’épanouit en une authentique amitié avec le Christ.

    20,00 €
  • 50 PORTRAITS BIBLIQUES Paul Beauchamp sj

    Qui n'a été plus loin dans la lecture de la Bible que les premiers chapitres de la Genèse. Qui connaît la profondeur des prophètes, le sens des répétitions, peut comprendre l'utilité de la violence qui émane du texte. Paul Beauchamp, grand spécialiste de l'exégèse, trace à travers 50 portraits de deux ou trois pages chacun les grandes clés de l'Ancien Testament. Mais il ne fait pas que décrire et résumer les faits et gestes des grandes "figures" de la Bible, il nous permet d'entrer dans cette danse intérieure des mots et des sens. On trouve ainsi chez Abraham des traces de l'amour unique que Dieu nous porte. On comprend la volonté d'Alliance à laquelle Dieu nous appelle. On combat aux côtés de Jacob entre notre humanité et cet appel à la différence, à l'amour. On se demande pourquoi Moïse n'a pas accès à Canaan, alors que nous avons accès à l'Eucharistie... En somme nous toujours digne? On découvre que derrière la fausse image de Dieu, se cache un Dieu tendre et miséricordieux, comme lorsque Joseph enlève son masque pour pleurer sur ses frères.. On prend surtout conscience du rôle unique du Christ qui dévoile ce qui restait voilé, qui réconcilie ce qui était blessé... Tel le serpent exposé qui fait apparaître au grand jour ce qui se cache (p. 80), l'exposition du condamné injustement est une gloire qui guérit le coupable, qui nous guérit. La Bible traduit la violence inhérente à l'homme. Mais il ne s'agit pas de critiquer le passé mais de la voir dans nos vies (p. 111). " Quand Dieu consent à se déguisement, il s'engage du même coup à transformer le visage de l'homme dans la prodigieuse intimité qui est celle des partenaires qui se roulent ensemble dans la poussière comme dans le récit de Gn 32, 23-30." David nous réconcilie avec la louange, mais il n'est pas digne de construire le temple. En somme nous digne? Que faisons nous de ce temple intérieur auquel nous sommes appelés? Beauchamp nous livre dans ces pages une introduction précieuse au mystère même de la révélation. Mais plus encore, il signe, dans ce dernier livre publié avant sa mort, comme une synthèse accessible d'une oeuvre bien remplie au service de notre conversion intérieure. Beauchamp nous a quittés mais il nous laisse deux clés: Le Livre de Vie et à travers sa lecture, le Christ, qui concentre l'essentiel de la révélation. À travers cette lecture transversale de la Bible, on perçoit plus clairement cette longue préparation du coeur de l'homme à l'incarnation du verbe. Et ce chemin du peuple de Dieu, devient alors le notre...

    22,00 €
  • A DIOGNETE

    Comment vivre en chrétien ? À quoi reconnaît-on un chrétien ? Des questions qui se posent de siècle en siècle : que répondait-on au IIe ou IIIe siècle ? Et en quoi la réponse peut-elle nous parler aujourd’hui ? Cet écrit anonyme, datant de la fin du IIe siècle, est un des témoignages les plus anciens de la manière dont les premières générations chrétiennes ont rendu compte de leur foi. Il est intéressant de voir comment, dans un univers encore très marqué par la philosophie antique, un discours chrétien prend forme.

    11,00 €
  • À LA MAISON AVEC SAINT-BENOÎT

    À la maison avec saint Benoît est une sélection des conférences de l'auteur sur la règle de saint Benoît pour les monastères livrés aux moines de l'abbaye de l'assomption d'Ava, Missouri, quand il était abbé là-bas.
    L'intention du Père Mark Scott était simplement de partager avec ses frères moines ce que saint Benoît pouvait offrir, à travers sa Règle du VIe siècle, aux moines du début du XXIe siècle. On espère que ces conférences, publiées ici, s'adresseront maintenant aux hommes et aux femmes en dehors du cloître monastique.
    Ce livre est une porte de la salle capitulaire de l'abbaye d'Assomption. Les lecteurs sont invités à ouvrir la porte, à s'asseoir avec les moines et leur abbé et à se sentir chez eux avec saint Benoît.

    22,00 €
  • À TEMPS ET À CONTRETEMPS

    Depuis quelques années la revue « Teilhard Aujourd’hui » publie dans chacun de ses numéros des entretiens conduits avec des personnalités de premier plan. Chacune d’entre elles a tenté de prendre du recul par rapport à l’actualité et de la recadrer dans un contexte plus large, laissant place aux concepts teilhardien d’Évolution.
    Ce petit livre permet d’improbables rencontres…
    S’y côtoient des politiques tels, Michel Rocard dont ce fut l’un des derniers entretiens, Michel Camdessus 14 ans Directeur général du FMI, Philippe Herzog un européen convaincu ; des chercheurs tels que Pierre Giorgini recteur de l’Université catholique de Lille qui témoigne du caractère fulgurant des transitions en cours, le physicien Louis Avan et le spécialiste de l’espace Jacques Arnould témoins de la place occupée par les scientifiques dans la société ; des théologiens comme le dominicain Jean-Michel Maldamé, membre de l’Académie pontificale des sciences, et le jésuite Gustave Martelet qui participa au concile Vatican II et fut un infatigable diffuseur de l’oeuvre de Teilhard de Chardin ; des ecclésiastiques de renom tels Philippe Capelle-Dumont président de l’Académie Catholique de France et Henri Madelin observateur sagace des questions européennes pour l’Eglise catholique.
    Cette suite d’entretiens a été conçue dans le but de porter, à la lumière de la "sainte Évolution" selon Pierre Teilhard de Chardin, un éclairage sur l’accélération du temps de l’Histoire, dont chacun peut prendre conscience dans sa vie professionnelle et sociale. En faisant disparaître les repères qui jusque-là nous servaient de points fixes, cette accélération du temps peut nous déstabiliser et nous décourager. Le retour à la pensée de Teilhard, au contraire, est de nature à restaurer notre espérance.

    16,00 €