Přeskočit na obsah

Livres


  • 1001 MERVEILLES DE LA SAGESSE JUIVE

    Il est des travaux que les sages qualifient de sagesse et d’autres qu’ils définissent comme labeur. S’agissant de repérer les perles, enfouies ça et là dans l’océan de la littérature juive, une telle anthologie, du fait de l’absence de commentaires et d’analyses, ne constitue a priori rien d’autre qu’un fastidieux travail.
    À ce stade la touche personnelle de l’auteur se situe avant tout dans le choix des aphorismes. Fruit d’années d’études en ce domaine, il ne s’agit pas dans ce travail de repérer des citations arbitraires, mais de proposer un aperçu de lectures, qui m’ont particulièrement marquées, telle une vitrine représentative de la sagesse juive. C’est ainsi qu’on peut y lire un échantillon de tous les domaines de la vie : religieux, philosophique, mystique, scientifique, morale etc.. Se faire ainsi une idée de la vision qu’avaient les maîtres du Talmud sur le monde et la nature, souvent empreinte d’imaginaire et d’humour, dont s’inspirera plus tard la littérature juive, et qu’il serait absurde de toujours prendre au premier degré.
    Les proverbes, une fois tombés dans le domaine public, ne définissent rien d’autre qu’une vision du monde et renferment une sagesse, qui n’a rien à envier aux plus belles oeuvres littéraires. C’est pourquoi, à mon avis, pour entendre une citation il faut se mettre avant tout dans une disposition d’écoute, semblable à une note de musique. Apprendre ainsi à l’accueillir, au-delà de la critique, telle une respiration qui se vit de l’intérieur, un air musical qui nous berce et qui alimente notre inconscient. Il ne s’agit pas d’adhésion, mais tout simplement de jouer le jeu d’accepter de se laisser dérouter par ce qui est dit.
    Il en est de même des contradictions, pour mieux apprécier la richesse de la pensée juive et ses multiples facettes, une proposition n’implique pas forcément une lecture figée et peut aussi s’inverser : « Les paroles des uns et des autres, disent les sages, sont les paroles du Dieu vivant » (Talmud Erouvin 13, b).
    La plupart du temps, une citation se fabrique, aucun auteur ne sait à l’avance qu’une de ses phrases sera séparée d’un texte et deviendra une citation à part entière. Par conséquent, bien que le contexte soit important pour mieux apprécier l’intention de l’auteur, ce qui est exigé ici c’est, au contraire, d’isoler la phrase de sorte qu’elle puisse constituer à elle seule une idée indépendante. Parfois plusieurs citations les unes à côté des autres forment un tout cohérent.
    Souhaitons que ces mille et une merveilles donnent aux lecteurs l’envie d’approfondir d’en savoir plus sur ce que constitue la part universelle de la sagesse juive.

    15,00 €
  • 1968 INTERDIT D'INTERDIRE ! 2018 LIBERTÉ DE DIRE NON !!!

    Cinquante ans d'emprisonnement ! Levée d'écrou pour nos captivités intellectuelles et spirituelles... Il était temps de débusquer les renards de la pensée unique, d'assainir sa raison et, si cela nous chante, de dire que Dieu existe sans être raillés par des censeurs patentés, ou même d'avoir de l'amitié pour Israël et les Américains sans être médiatiquement lynchés.
    Les illusions de mai 68 n'iront plus ensemencer les fleurs du mal dans les lycées et universités. Cette liberté recouvrée confondra les tenants d'un jihad en puissance et confortera ceux qui aspirent au protestantisme d'un islam rimant avec laïcité. Dans un monde assailli de menaces réelles et de maîtres menteurs, par de sombres ou brillantes facettes, ce livre kaléidoscope éclaire une part de vérité.

    18,00 €
  • A DIOGNETE

    Comment vivre en chrétien ? À quoi reconnaît-on un chrétien ? Des questions qui se posent de siècle en siècle : que répondait-on au IIe ou IIIe siècle ? Et en quoi la réponse peut-elle nous parler aujourd’hui ? Cet écrit anonyme, datant de la fin du IIe siècle, est un des témoignages les plus anciens de la manière dont les premières générations chrétiennes ont rendu compte de leur foi. Il est intéressant de voir comment, dans un univers encore très marqué par la philosophie antique, un discours chrétien prend forme.

    11,00 €
  • À LA MAISON AVEC SAINT-BENOÎT

    À la maison avec saint Benoît est une sélection des conférences de l'auteur sur la règle de saint Benoît pour les monastères livrés aux moines de l'abbaye de l'assomption d'Ava, Missouri, quand il était abbé là-bas.
    L'intention du Père Mark Scott était simplement de partager avec ses frères moines ce que saint Benoît pouvait offrir, à travers sa Règle du VIe siècle, aux moines du début du XXIe siècle. On espère que ces conférences, publiées ici, s'adresseront maintenant aux hommes et aux femmes en dehors du cloître monastique.
    Ce livre est une porte de la salle capitulaire de l'abbaye d'Assomption. Les lecteurs sont invités à ouvrir la porte, à s'asseoir avec les moines et leur abbé et à se sentir chez eux avec saint Benoît.

    22,00 €
  • À TEMPS ET À CONTRETEMPS

    Depuis quelques années la revue « Teilhard Aujourd’hui » publie dans chacun de ses numéros des entretiens conduits avec des personnalités de premier plan. Chacune d’entre elles a tenté de prendre du recul par rapport à l’actualité et de la recadrer dans un contexte plus large, laissant place aux concepts teilhardien d’Évolution.
    Ce petit livre permet d’improbables rencontres…
    S’y côtoient des politiques tels, Michel Rocard dont ce fut l’un des derniers entretiens, Michel Camdessus 14 ans Directeur général du FMI, Philippe Herzog un européen convaincu ; des chercheurs tels que Pierre Giorgini recteur de l’Université catholique de Lille qui témoigne du caractère fulgurant des transitions en cours, le physicien Louis Avan et le spécialiste de l’espace Jacques Arnould témoins de la place occupée par les scientifiques dans la société ; des théologiens comme le dominicain Jean-Michel Maldamé, membre de l’Académie pontificale des sciences, et le jésuite Gustave Martelet qui participa au concile Vatican II et fut un infatigable diffuseur de l’oeuvre de Teilhard de Chardin ; des ecclésiastiques de renom tels Philippe Capelle-Dumont président de l’Académie Catholique de France et Henri Madelin observateur sagace des questions européennes pour l’Eglise catholique.
    Cette suite d’entretiens a été conçue dans le but de porter, à la lumière de la "sainte Évolution" selon Pierre Teilhard de Chardin, un éclairage sur l’accélération du temps de l’Histoire, dont chacun peut prendre conscience dans sa vie professionnelle et sociale. En faisant disparaître les repères qui jusque-là nous servaient de points fixes, cette accélération du temps peut nous déstabiliser et nous décourager. Le retour à la pensée de Teilhard, au contraire, est de nature à restaurer notre espérance.

    16,00 €
  • ABONNEMENT ANNUEL

    Abonnement annuel à la collection "La Manne des Peres" 2016
    4 volumes par an (40 euros au lieu de 49 euros après parution)

    Retrouvez les premiers titres :
    Parutions 2014
    Vie d'Antoine d'Athanase d'Alexandrie
    Polycarpe de Smyrne, Imitateur du Christ
    J'ai soif de toi d'Augustin d'Hippone
    Le Notre Père de Cyprien de Carthage

    Parutions 2015 :
    Vie de Benoit de Nursie de Grégoire le Grand
    Vie de Martin de Tours de Sulpice Sévère
    Règle de saint Augustin
    Vie de Macrine de Grégoire de Nysse

    40,00 €
  • ACCUEILLIR LA JOIE DE CROIRE

    Vous venez de découvrir ce titre dans une librairie, et vous vous posez des questions. Vous vous dites : la joie de croire c’est bien joli… mais on voit tellement de souffrances, d’injustices, de malheur, qu’on peut se demander ce que fait le Bon Dieu...
    Je comprends votre interrogation, et je vous apporte la réponse qui me semble la meilleure, puisque c’est celle de Jésus-Christ au Jugement dernier : « Ce que vous aurez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » Et il énumère : « J’avais faim, j’avais soif, j’étais étranger, j’étais nu, malade, j’étais en prison » (Mat 23,36 et 40)
    Au final, Dieu nous demande de nous aimer les uns les autres, puisque nous sommes tous enfants de Dieu. Ce que nous disons avec la grande prière que Jésus nous a donnée : le Notre-Père.
    N’est-ce pas cela la fraternité universelle qui devrait être le pilier de nos lois et de nos pratiques quotidiennes ?
    Exactement. Et je prie pour que la lecture de cet ouvrage vous aide à accueillir la vraie joie de croire, d’espérer et d’aimer. Comme le Pape François nous le dit : « Avec le Christ Jésus, la Joie de l’Évangile naît et renaît sans cesse» (La joie de l’Évangile).
    Et cette joie, si belle soit elle, ne sera que le prélude d’une Joie éternelle, mille fois plus belle encore. Gloire à Dieu au plus haut des cieux !

    18,00 €
  • ACTES ET HISTOIRE DE L'ABBAYE ANGEVINE DE NYOISEAU

    L'association des Amis des Archives d'Anjou poursuit sa politique d'édition des recherches historiques propre à l'Anjou. Elle vous propose cette fois de bénéficier de l'édition d'un ouvrage portant sur une abbaye méconnue.
    Si Fontevraud fut bien une communauté mixte au départ, très vite, dès la mort de Robert d'Arbrissel, sa réussite en fit une annexe de la plus haute sphère du monde Plantagenêt, qui devint avant tout une puissante abbaye de femmes. Fondée par Salomon, autre ermite très proche de Robert d'Arbrissel, Nyoiseau constitue une expérience beaucoup plus modeste, avec seulement une dizaine de prieurés. Cependant, pendant un siècle, de 1109 au début du XIII e siècle, elle mena une expérience à la fois religieuse et sociétale quasi unique, associant une communauté de femmes menée par l'abbesse, et un groupe de frères, de clercs, d'ermites. Avec Fontevraud, Notre-Dame du Nide de Merle, près de Rennes, et Étival dans la Sarthe, elle s'inscrit dans le cercle très restreint des abbayes expérimentales qui tentèrent de prolonger le mouvement érémitique initié par Robert d'Arbrissel. L'étude de l'abbaye montre aussi sa pleine inscription dans le monde d'alors qui était celui de la seigneurie au sens féodal, domanial, économique et humain. Tous les prieurés ont fait l'objet d'une étude particulière, spécialement ceux des Lochereaux près de Doué-la-Fontaine et de la Lande-aux-Nonaines en Soucelles, et ce depuis le XIIe jusqu'au XVIII e siècle. Occasion d'observer l'évolution du phénomène dans le temps long, d'aborder la question de la place de l'Église au temps de la Réforme grégorienne, l'intégration et la récupération du mouvement érémitique par le pouvoir épiscopal, en particulier par l'évêque Ulger, puis les "désordres" du XVIe siècle, en réalité des évolutions spirituelles et conventuelles liées à la Réforme protestante, et enfin la Contre-Réforme catholique du XVIIe siècle.

    Speciální cena: 34,50 € Běžná cena: 39,50 €