Collection à temps et à contretemps
Le partage en chemin de Márton
Après la crise : le partage selon saint Martin

Sur les pas de saint Martin de Tours France – Italie – Slovénie – Hongrie

Le texte
Martin de Tours part en 357 de la Gaule vers la Pannonie (Hongrie actuelle) pour revoir son pays natal. Long chemin de 2000 km. À Szombathely, il baptise sa mère, inaugurant ainsi sa vocation d’apôtre du IVe siècle et son influence sur cette Europe qui en garde la mémoire.
L’empire romain s’écroule et « les barbares » l’envahissent. Deux mondes s’affrontent, coexistent et se mélangent de gré ou de force. L’Église passe « aux barbares ».
Avec saint Martin de Tours s’inscrit les valeurs fondatrices d’un vivre ensemble du christianisme en une période de profonds bouleversements.
Ce livre nous entraîne sur les pas de cette personnalité hors du commun dont nous ne connaissons souvent que la fameuse scène du partage de son manteau à la porte de la ville d’Amiens. Le récit de cette route à travers la France, l’Italie, la Slovénie et la Hongrie nous en apprend bien davantage.
Faire ce chemin sur les pas de ce légionnaire devenu moine, c’est réfléchir aux projets fondateurs de notre propre existence. Face à la crise et aux choix de société, serons-nous condamnés à partager ? Ou devrons-nous l’accepter par choix personnel pour le bien de tous. L’écart entre riches et pauvres, l’explosion de liberté, la course à la consommation, l’inquiétude devant un avenir qui nous échappe, voilà un monde qui ressemble bien à celui de saint Martin (316-397).
Dans cette société inquiète, une foule à la conscience bigarrée s’élance en liberté sur les « Grands Itinéraires culturels du Conseil de l’Europe ». Le chemin saint Martin de Candes à Szombathely en fait partie. Un élan de foi pérégrinante a jailli qui annonce des temps nouveaux. Les mains nues, le sac au dos et le cœur ouvert, certains veulent construire par le Partage citoyen un avenir plus humain.
« Une société est jugée au regard qu’elle porte sur les blessés de la vie et à l’attitude qu’elle adopte à leur égard » nous a dit Jean-Paul II lors de sa rencontre à Tours avec les blessés de la vie. Il nous faut imaginer sur nos itinéraires de pérégrination un vivre autrement. Le Partage citoyen est le combat mené par le Centre culturel européen saint Martin de Tours.

L’auteur   
Ce pseudonyme recouvre l’expérience des premiers pèlerins actuels marchant sur cet itinéraire à travers l’Europe d’Ouest en Est et vice-versa. Donner le nom de Márton à l’auteur du livre, c’est mettre à sa vraie place saint Martin de Tours. Son désir de revoir ses parents lui fait accomplir cette route de la Gaule en Hongrie en 357. Il en est donc « l’auteur » et l’inspirateur. Tout pèlerin qui fait cette route ne peut que s’effacer devant lui. L’écriture met en valeur le partage, le chemin, les échanges. Sulpice Sévère, le premier biographe de saint Martin nous permet de faire ressortir l’exemplarité de la vie de celui que nous suivons sur un itinéraire qui traverse quatre pays de l’Europe. Et où se redit toujours l’influence pérenne de cette personnalité de l’Europe.

ISBN  978-2-36452-001-1
EAN  9782364520011
300 pages

prix public TTC  22 €